Aix-en-Provence

 
 
Partagez sur...

Ville d’eau et de fraîcheur, Aix est adossée à l’aride montagne Sainte Victoire, dont Cézanne magnifia du bout de ses pinceaux toute l’âpre beauté.

Capitale historique de la Provence, Aix-en-Provence a gardé de ses années glorieuses toute sa splendeur.

En effet, cette ancienne capitale des comtes de Provence a su conserver un héritage culturel riche avec ses nobles façades du Cours Mirabeau, ses fontaines anciennes, ses hôtels particuliers, ses ruelles ombragées…. toutes les images de la Provence noble des XVIIe et XVIIIe siècles.

Cours mirabeau à Aix-en-Provence

La ville fut fondée en 122 avant J-C par le consul Sextius Calvinius, sous le nom d’Aquae Sextiae, puis se transforme au fil des siècles en l’Ais en Provencou du bon Roi René au Moyen Age.

Dès 1409 elle deviendra un célèbre centre culturel et universitaire.

Après le rattachement de la Provence à la France en 1486, le Parlement de Provence y prendra ses quartiers au détriment de Marseille. La Révolution sonnera le point final au rayonnement politique d’Aix-en-Provence.

En plus de Cézanne, une longue liste d’hommes célèbres ont laissé leur empreinte dans la cité : Emile Zola, Mirabeau, le roi René ou le marquis d’Albertas, le cardinal Mazarin, Alphonse Thiers, Frédéric Mistral.

Autres stars de la ville, les chanteurs d’opéra qui se produisent chaque été au Festival d’art lyrique dans le Théâtre de l’Archevêché, en plein air.

Elle est également une métropole étudiante en raison de ses nombreuses universités (Lettres, Droit, Économie, Sciences Politiques, Arts et Métiers, Beaux-Arts).

Parmi les spécialités culinaires de la ville, il y a bien sûr le célèbre calisson d’Aix, confiserie faite d’un mélange d’amandes, de fruits confits (orange et melon) et de sucre.

C’est donc une ville qui recèle de charme et offre une douceur de vivre incomparable. Les visiteurs seront sensibles à la découverte du vieux quartier riche en monuments historiques et à la présence de nombreux musées.