Château de Chillon

 
 
Partagez sur...

Présentation

Le Château de Chillon, symbole de la Suisse est situé près de Montreux sur les rives du Léman.

Château de Chillon

Il a appartenu à quatre souverains successifs, tout d’abord à l’évêque de Sion, puis de 1150 à 1536 à la Maison de Savoie, 1536 à 1798, aux Bernois, enfin au Canton de Vaud.

Les fouilles menées dès la fin du XIXe siècle, en particulier celles conduites par l’archéologue cantonal Albert Naef (1862-1936), attestent de l’occupation du site de Chillon dès l’Age de Bronze.

Le château de Chillon sous sa forme actuelle est le résultat de plusieurs siècles de constructions et de réaménagements.

Le château a été édifié au pied d’une falaise sur un îlot rocheux et se trouvait à un point stratégique. En effet, positionné sur l’axe nord/sud de l’Europe, conduisant de la France à l’Italie, Chillon gardait le passage entre la montagne et le lac, l’accès entre le Pays de Vaud et le Chablais.

Château de Chillon

Durant tout le Moyen Age, le château fut le siège des puissants comtes de Savoie, implantés dans la région.

En 1536, Chillon est récupéré par les baillis bernois, qui en font d’abord leur résidence, avant de déménager à Vevey, au XVIIIe siècle.

A la révolution vaudoise en 1798, le château devint la propriété du Canton de Vaud.

En 1835, le gouvernement cantonal décida d’installer à Chillon, un arsenal et un dépôt d’artillerie.

Ce château a également servi de prison d’Etat où le prisonnier le plus célèbre François de Bonivard fut emprisonné.

2012-08-RencontreCalvinHauThomasChan-ChateauChillon-75.JPG

Prieur de St-Victor de Genève, il voulait introduire la Réforme à Genève. Ses thèses ayant déplu au fervent catholique duc de Savoie, il fut arrêté et jeté dans les souterrains du château. Il resta quatre ans enchaîné à l’un des piliers. On voit paraît-il, dans le roc les traces de pas du captif, délivré par les Bernois en 1536. Cette épisode de l’histoire inspira le poète anglais Byron qui publiera en 1816 un poème intitulé "Le Prisonnier de Chillon".

Le château de Chillon a été rendu célèbre puisqu’il a été source d’inspiration pour de nombreux écrivains tels que Jean-Jacques Rousseau, Victor Hugo, Alexandre Dumas mais aussi pour des peintres dont William Turner et Gustave Courbet.

Le château comprend 5 cours et un donjon central. Côté terre, il est aménagé pour la défense, tandis que les bâtiments côté lac servaient de résidence.

Pour accéder au château, on doit franchir un pont du XIIIe siècle qui enjambe un fossé naturel.

Aujourd’hui, les visiteurs pourront visiter les appartements du château, ses salles de réception, ainsi que la chapelle des comtes de Savoie.

Salle à manger du châtelain

La salle à manger du châtelain a été restaurée au début du XXe siècle. Le décor a été peint à la détrempe – technique utilisée au Moyen Age consistant à mélanger des pigments colorés avec de l’eau et de la colle. La salle comprend encore des colonnes originales du XIIIe siècle en chêne. Le plafond à caissons et la cheminée datent du XVe siècle.

Salle à manger du châtelain à Chillon

A l’époque savoyarde, elle était utilisée comme salle à manger pour le châtelain. A l’époque bernoise, elle a été divisée en deux : une partie servait de cuisine, l’autre de salon.

Chambre à coucher bernoise

Elle a été utilisée comme chambre à coucher au Moyen Age, cette pièce a vraisemblablement gardé la même fonction pendant la période bernoise. Les décors bernois sont peints sur fond blanc et ornés de végétaux, de fruits et d’animaux. Ils datent du début du XVIIe siècle.

Chambre bernoise au Château de Chillon

Salle des armoiries

Cette salle était au Moyen Age une salle de réception. La cheminée et le plafond à caissons datent du XVe siècle.

Salle des armoiries au Château de Chillon

Elle porte sur ses parois les armoiries des baillis bernois de Vevey.

Salle des armoiries au Château de Chillon

Latrines

Les latrines servaient en premier lieu à l’évacuation des déchets de tous types : déjections humaines et les détritus.

Latrines au Château de Chillon

Le double orifice laisse supposer une utilisation collective des latrines.

Salle boisée

Cette pièce fut probablement utilisée au XIVe siècle comme logement pour les dames de la Maison de Savoie.

Salle boisée au Château de Chillon

Le plafond, original du XVe siècle, a été déplacé de Villeneuve à Chillon et posé en 1931. Quant aux boiseries, elles ont été reconstituées en 1925. Cette salle offre une vue splendide sur le lac, la ville de Montreux et sur les vignes de Chillon.

Chapelle Saint-Georges

Elle était la chapelle privée des comtes puis des ducs de Savoie.

Chapelle St-Georges au Château de Chillon

Désaffectée à la Réforme, elle a servi de grenier puis de dépôt à poudres pendant la période bernoise. Elle renoua avec sa fonction première au XIVe siècle en devenant lieu de culte des détenus lorsque le château fut transformé en prison cantonale.

Les baies datent d’environ 1250 et les voûtes gothiques de la fin du XIIIe siècle. La décoration originale des parois et plafond date du début du XIVe siècle. Entre 1914 et 1916, les peintures ont été restaurées. Détériorées par des infiltrations d’eau, elles ont été en partie restaurées entre 1985 et 1995 et la plupart des repeints de 1914-1916 ont été supprimés. Ces peintures sont conçues comme un ensemble savant autour d’un sujet central, le Christ, pour satisfaire la demande de leur commanditaire, Amédée V. Les voûtes accueillent les figurent de l’Ancient Testament, à l’exception de saint Jean-Baptiste, et les parois celles du Nouveau Testament.

Aula Magna

Au Moyen Age, les Savoie utilisaient cette salle comme salle de réception, de banquet et de fête. C’est ici qu’ils recevaient leurs vassaux et rendaient la justice. Appelée aula magna ou aula magna inferior (grande salle inférieure) au XIIIe siècle, elle devint la salle du moulin pendant la période bernoise, car on y avait installé un moulin et un pressoir. A partir de 1839, on lui donna le nom de salle de justice.

Aula magna au Château de Chillon

Les colonnes de marbre noir et les fenêtres côté la datent du XIIIe siècle. Le plafond et la cheminée sont du XVe siècle.

Camera Nova

Cette pièce était destinée aux Savoie à la fin du XIVe siècle.

Camera Nova au Château de Chillon

Elle était appelée camera nova juxta magnum pelium, c’est-à-dire la nouvelle salle à côté du grand poêle.

Plus récemment, elle fut nommée salle du comité, car le comité de l’Association pour la restauration de Chillon s’y réunissait dans les années 30.

Cave

Remontant sans doute au XIe siècle, cet espace a été agrandi et remanié par la suite.

Cave au Château de Chillon

L’état actuel du sous-sol date du XIIIe siècle, les voûtes gothiques étaient caractéristiques de cette période architecturale. Cet endroit servait de cave et de magasin.

Dépôt

Il est possible de découvrir le rocher sur lequel le château est bâti.

[singlepic id=2699 w=320 h=240 float=center]

Ce sous-sol date du XIIIe siècle. A l’origine cette salle servait de dépôt de marchandises et d’abri pour la garnison.

Chemin de ronde

Le chemin de ronde offre une vue magnifique sur les cours intérieures du château d’un côté et, de l’autre sur le lac, Villeneuve et les Préalpes.

Chemin de ronde au Château de Chillon