Jardin des Glaciers

 
 
Partagez sur...

En 1872, J.-W. Amrein-Troller, un employé de banque, acheta une prairie hors de la ville pour y aménager une cave. Durant les travaux, on mit à jour 32 cavités, creusées dans le grès par le glacier de la Reuss il y a 20 000 ans, à l’époque où il recouvrait toute la plaine du Jura.

Pour mettre en valeur ces merveilles naturelles, J.-W. Amrein-Troller fit aménager un parc romantique autour du site géologique.

Jardin des Glaces à Lucerne

Sur la vaste surface de grès dégagée, des raies profondes indiquent le sens d’écoulement du glacier qui se mit à fondre entre 20 000 et 15 000 ans avant notre ère, à la fin de la glaciation de Würm. A sa base, le puissant débit des eaux chargées de pierres et de sable – dix fois supérieur à celui de la Reuss actuelle – créa les fameuses marmites glaciaires dont l’une atteint plus de 9,5 m de profondeur et 8 m de diamètre. Les blocs les plus lourds, arrondis sous l’effet des tourbillons sont restés au fond des marmites.

Au rez-de-chaussée du musée, l’univers des glaciers est mis à la portée de tous. On peut toucher de la glace froide (celle des glaciers polaires) et la glace plus tempérée (celle des glaciers alpins). Un spectacle audiovisuel explique l’histoire géologique de la région, encore subtropicale il y a 20 millions d’années comme en témoignent des fossiles : traces d’oiseaux, empreintes de palmes…

Fossile au Jardin des Glaces à Lucerne

Au sous-sol est exposé la plus ancienne maquette de la Suisse centrale, achevée en 1786 par Ludwig Pfyffer von Wyher. Le 1er étage accueille des miniatures de maisons traditionnelles et une reconstitution d’une chambre paysane. Le 2e étage est consacré aux vieux Lucerne : litographies, maquettes, reconstitutions d’intérieurs.

Le beau parc, planté de fleurs alpines, abrite une tour panoramique (vue sur Lucerne et le mont Pilate).

Le parc comprend également un labyrinthe aux miroirs de style mauresque, construit en 1886 pour l’exposition nationale de Genève.