Musée d’Orsay

 
 
Partagez sur...

Construite en 1900 pour l’Exposition universelle, la gare d’Orsay devint musée en 1986. Fondé sur le principe de la pluridisciplinarité (peinture, sculpture, photographie, arts décoratifs et graphiques), Orsay est à ce titre le musée le plus complet de la seconde moitié du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

En 1977, l’idée d’un musée consacré à l’art du XIXe siècle (1848 à 1915), faisant le lien entre le musée du Louvre et Beaubourg prend corps. La conception est confiée au cabinet d’architecture ACT et l’aménagement intérieur à l’architecte italienne Gae Aulenti.

Musée d'Orsay à Paris

A noter que le décor original de la gare d’Orsay était si somptueux que l’architecte italienne, Gae Aulenti préféra conserver la verrière et les plafonds à caissons.

Musée d'Orsay à Paris

Le musée d’Orsay, inauguré par le président François Mitterand, le 1er décembre 1986, devint le nouveau foyer des oeuvres impressionnistes jusqu’alors exposés dans la galerie nationale du Jeu de paume. Le Louvre y transfère des peintures de Salon et des oeuvres d’artistes nés après 1820 et le musée national d’Art moderne, des oeuvres post-impressionnistes.

La période couverte par le musée d’Orsay est très importante dans l’histoire de l’art contemporain. C’est une époque de rupture avec les conventions. De nouveaux thèmes et une approche radicale de la peinture et de la photographie en termes de couleur et de composition apparaissent.

Les collections sont présentées suivant un ordre chronologique et thématique. Chefs d’oeuvre : l‘Angélus du soir de Millet, Un enterrement à Ornans de Courbet, la Famille Bellelli de Degas, Orphée de Gustave Moreau, la Danse de Carpeaux, Honoré de Balzac de Rodin, le Déjeuner sur l’herbe de Manet, la série des Cathédrales de Rouen de Monet, les Raboteurs de parquet de Caillebotte, le Bal du moulin de la Galette de Renoir, la Petite Danseuse de Degas, Pommes et Oranges de Cézanne, La Toilette de Toulouse-Lautrec, la Partie de croquet de Bonnard, Les Nourrices de Vuillard, l’Autoportrait au Christ jaune de Gauguin, l’Eglise d’Auvers-sur-Oise de Van Gogh, Le Cirque de Seurat, le Pendant de cou et chaîne de Lalique, la Vitrine aux libellules de Gallé, et le mobilier de l’Hôtel Aubecq à Bruxelles dû à Victor Horta.

Les coquelicots à Argenteuil - Claude Monet au Musée d'Orsay à Paris