Cimetière du Père-Lachaise

 
 
Partagez sur...

Ce cimetière de Paris attire plus de 2 millions de visiteurs par an. Son nom lui vient du père de La Chaise, le confesseur de Louis XIV, qui résida de 1665 à 1709 dans le domaine des jésuites, alors propriétaires des lieux.

En 1803, l’architecte Alexandre Brongniart fut chargé d’aménager le site pour en faire un cimetière. S’inspirant des jardins anglais, il a imaginé un paysage romantique et pittoresque, doté d’une végétation abondante et d’une statuaire funéraire exubérante.

Cimetière Père Lachaise à Paris

Le cimetière a ouvert ses portes le 21 mai 1804; onze ans plus tard, il ne comptait que 2 000 tombes. D’astucieux responsables municipaux projetèrent d’y transférer les dépouilles mortelles de personnages célèbres, certains que, le snobisme aidant, les futurs défunts viendraient les rejoindre. En 1817, les restes de Molière, du poète Jean de La Fontaine y ont été inhumés. L’opération fut efficace : 1828, le cimetière abritait plus de 33 000 tombes et la municipalité fut contrainte d’agrandir le cimetière.

La partie basse, qui a été classée Monument historique, se présente comme un enchevêtrement de tombes et d’arbres, traversé de sentiers de terre et d’allées pavées. La partie haute, en revanche, obéit un plan parfaitement géométrique.

Dans ce cimetière, vous découvrirez quantité de sépultures intéressantes – ne manquez pas celles de Frédéric Chopin et d’Oscar Wilde.

Tombe de Chopin au Cimetière Père-Lachaise à Paris

La dernière demeure de Jim Morrison, le chanteur des Doors, est devenue un sanctuaire pour ses fans.