Assemblée nationale – Palais Bourbon

 
 
Partagez sur...

L’Assemblée nationale occupe le Palais-Boubon à Paris. Il accueille les 577 députés de l’Assemblée nationale.

Il a été construit en 1722 et 1728 sur ordre de la duchesse de Bourbon. Elle cède une partie de sa propriété à son amant, le marquis de Lassay, qui bâtit le magnifique hôtel mitoyen, qui porte son nom. A la mort de la duchesse, Louis XV achète le palais en 1756, pour le revendre en 1764 au prince de Condé qui l’embellit, y intègre l’hôtel de Lassay et le rebaptise Petit-Bourbon. Sous la Révolution, en 1790, les biens du prince – qui a émigré – sont confisqués et le palais sert au Conseil des Cinq-Cents. Une salle des débats semi-circulaire est construite à la place des salles de réception et la restructuration est d’une telle ampleur que seule la cour donne une idée du palais d’origine.

C’est à Napoléon que le monument doit aujourd’hui sa colonnade. Sa façade ne correspond pas au style de la place de la Concorde, l’empereur approuve, en 1806, le projet de l’architecte Poyet qui préconise d’ajouter un péristyle à fronton pour faire pendant à celui de la Madeleine, située de l’autre côté de la Seine. Sculpté par Cortot, il est flanqué de deux bas-reliefs par Rude (à droite) et Pradier (à gauche) et des statues de Sully, Colbert, d’Aguesseau et L’Hospital.